8 règles de gestion selon Google

Google a récemment rendu public certains résultats de sa mega étude menée par les ressources humaines, auprès de ses employés et gestionnaires, Project Oxygen.

La conclusion est simple et peu étonnante: les gestionnaires évalués comme étant les plus habiles, inspirent plus de loyauté et supervisent les équipes les plus performantes de l’entreprise.

Si je communique cette étude, c’est parce que ses données rejoignent avec une justesse hallucinante ce que j’entends depuis plus de 8 ans. Tout comme ceux de Google, les employés de l’industrie des communications d’ici réclament des boss possédant des aptitudes relationnelles.

Et pourtant, on continue de promouvoir et d’embaucher des gestionnaires habiles dans leur discipline, sans toutefois les aider à développer leurs savoir-faire interpersonnel.

8 Règles de gestion selon Google

Coacher
Offrir du feedback positif /négatif de manière précise et régulière. Assurer des rencontres one-on-one.

Responsabiliser, ne pas micromanager
Laisser libre cours aux employés dans l’exécution de leurs tâches, tout en demeurant disponible et en guidant lorsque nécessaire.

Considérer le succès et le bien-être personnel
Tenir compte de la réalité des employés, aussi à l’extérieur de leur cadre de travail.

S’orienter sur la productivité et et les résultats
Aider à prioriser, donner un sens, une direction. Éliminer les irritants et les sources de blocage.

Communiquer et écouter
Encourager les échanges ouverts pour mieux écouter. Prendre en considération ce que les employés ont à dire. Être transparent et clair en tout temps.

Veiller au développement de carrière
Connaître les ambitions des employés permet de les inclure dans les plans et ainsi, de les garder plus longtemps.

Assurer une vision claire et stratégique pour l’équipe
Garder l’oeil sur les objectifs et les communiquer. Mettre les employés à contribution dans l’élaboration et la précision desdits objectifs.

Posséder les compétences nécessaires
De sorte à mettre la main à la pâte avec les employés, pour aider, conseiller, et pour toujours garder le contact avec la réalité du terrain.

Ça semble plutôt facile lu ainsi, mais pour la majorité, dans le feu de l’action infini de notre industrie, ce n’est pas gagné. Rappeler cette liste de règles est donc un must. Aider les gestionnaires pour bien la mettre en application, aussi.

+++

En extra:

L’article du New York Times sur le Project Oxygen de Google: Google’s Quest to Build a Better Boss.
Merci @Martin Ouellette pour le cue!

Version originale des 8 règles + 3 pièges en gestion, selon Google: Google’s Rules

Laisser un commentaire