Au diable les références!

Lorsque les candidats et les employeurs :

-n’auront plus d’ego
-posséderont une lucidité implacable
-ne seront pas biaisés par la peur de ne pas trouver
-pratiqueront l’absolue transparence
-auront un détachement inébranlable
-sauront faire preuve d’objectivité en tout temps

On pourra enfin dire, au diable les références! D’ici là, j’insiste pour qu’on challenge nos coups de coeur:

Employeurs, la prise de références.
Employés, les références inversées.

Laisser un commentaire