Dieu blogueur

J’adore lorsqu’un blogueur tombe pile sur ma réalité du moment. Ça arrive si souvent que j’en viens à me demander s’il existe un genre de dieu blogueur : celui qui s’occupe d’inspirer les bons sujets, au bon moment. Et bien sûr, qui s’assure que les bonnes personnes lisent les bonnes affaires.

Enfin, peu importe, je le remercie à tout coup! Il a joué en ma faveur, encore aujourd’hui. J’allais finalement parler de la super conférence donnée par Simon Sinek à cette journée 360 d’Info-Presse, mais le beau Simon s’est fait bumper, again. Par Seth Godin cette fois. Plutôt par l’à propos de son dernier billet.

Le titre dit tout : « Don’t just do something, stand there ».

En plein l’inverse de ce qu’on entend à répétition sur les lieux de travail. Du moins, dans l’industrie des communications. Si vous voulez lire la très brève suite, c’est ici. Sa pertinence et son timing viennent du fait que, j’ai au moins 3 clients en cours chez qui je pourrais faire ce piquetage :


Deux tendances, parmi d’autres : Décisions précipitées, celles qui portent à croire que le monde va s’écrouler si on ne les prend pas maintenant. Absence de temps d’arrêt, parce que si on n’est pas partout-tout-le-temps, le monde va s’effondrer. Encore.

Le réflexe est de brasser des affaires pour nourrir son impression d’avancer. Ça me rappelle une ancienne voisine qui préférait se taper des détours infinis en voiture, plutôt que de progresser dans le trafic. J’arrivais toujours chez moi avant elle.

Parfois, pendant qu’on se remue, notre bruit fait tellement de bruit, qu’on n’entend pas le monde s’écrouler tout autour. Même pas un tit peu.

Comme dirigeant, comme gestionnaire, s’arrêter permettrait de :
Respirer. Ressentir. Voir. Comprendre. Jongler. Ressentir, encore. Décider. Créer. Avancer.

Et pendant ce temps, ça laisserait les employés :
Respirer. Ressentir. Comprendre. Décider. Apprendre. Croître.

nb : mais non, la pause-réflexion n’est pas obligée d’être si longue. on peut voir ça comme un power nap versus une nuit de sommeil. mettons.

Laisser un commentaire

8 Réponses sur “Dieu blogueur”

  1. magali dit :

    Je suis tellement d’accord.
    Apprendre à ne rien faire, « just be » !

  2. Nathalie Bertrand dit :

    :: passer de « bee » à « be » ah ha! ton objectif est au top de ma liste Zen Magali, peut-être un peu extrême pour certains d’entre nous…mais un power nap à la fois, nous évoluerons 😉

  3. Jean-julien dit :

    yep on ne sait plus prendre le temps.
    On travaille en permanence en mode urgence.
    On voit ce que cela donne dans notre système de santé et celui de l’éducation.

    Pour créer, comprendre, il faut écouter, sentir les choses, prendre un peu de recul, aller chercher l’avis d’autres, faire du temps un allié pas un dictateur.

  4. Nathalie Bertrand dit :

    :: « faire du temps un allié pas un dictateur » : j’aime beaucoup!

  5. Quelqu’un à QU peut-il nous parler des deux projets en construction entre Charest et ND des Anges, près de Langelier? On nous dit qu’il s’agit d’un refuge pour jeunes ados dans un cas et d’un immeuble de transition pour personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale dans l’autre. Est-ce bien le cas? N’y a-t-il pas un risque de ghettoIsation de ce secteur?

  6. l’m going to cordon my own Spamblinka Gulag at my blog and delouse every single lice ridden Lying Jew Scumbag. MORE ZYKLON-B BUGSPRAY TO ALL THE JEWS!The haircut will be another 50 bucks.

  7. Les Français ne veulent pas payer d’impôts. Par démagogie, on les a baissés. Mais les Français ne veulent pas non plus se passer de leurs hôpitaux, leurs écoles, leurs routes, leurs centrales nucléaires, leurs flics, leur armée, etc. Donc ils vivent à crédit.

  8. http://www./ dit :

    uy me dan tanto gusto por mi taylor lautner lo amo mas que a nada en el mundo soy tu fannn numero 1 uno y muy pronto estare en los angelers serca de donde tu bibes papasito ermoso