Homme, femme, argent.

RĂ©cemment, j’ai vu passer ce Tweet de @agentsolo : « Selon vous, y-a-t-il une diffĂ©rence entre les hommes et les femmes dans leurs conditions de travailleur autonome (au QuĂ©bec) ? » Mon expĂ©rience me dit que, mĂȘme avec des qualifications identiques, les femmes ont souvent des attentes salariales moins Ă©levĂ©es que celles des hommes. Suivant cette logique, j’ai prĂ©sumĂ© qu’elles doivent moins facturer. La rĂ©plique a Ă©tĂ© sans nuance : « Il y a une grosse diffĂ©rence entre les revenus des T.A. (travailleurs autonomes) selon le sexe ».

J’aurais bien aimĂ© me tromper. Cela dit, mon ancienne vie de recruteure conseil et chasseure de tĂȘtes m’a donnĂ© accĂšs Ă  des milliers de donnĂ©es, dont les attentes salariales…

La rĂ©alitĂ© est que la majoritĂ© des femmes n’exigent pas plus d’argent en convoitant un nouveau poste, mĂȘme que beaucoup d’entre elles sont prĂȘtes Ă  reculer pour augmenter leur chance d’ĂȘtre sĂ©lectionnĂ©es. ComplĂštement l’inverse des hommes. Les femmes disent vouloir se donner le temps de faire leurs preuves, les hommes rĂ©clament qu’on les paie pour faire ces mĂȘmes preuves.

Mon anecdote la plus Ă©loquente, voire dĂ©rangeante, concerne une femme trĂšs compĂ©tente qui possĂ©dait plus de 15 ans d’expĂ©rience dans sa discipline et qui demandait un salaire carrĂ©ment junior. PrĂ©occupĂ©e par sa situation, on lui a parlĂ© du marchĂ© et de l’argent disponible pour le poste. Sa candidature a donc Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©e Ă  10k de plus que ses attentes, soit encore 10k sous le budget initial.

Elle a Ă©tĂ© embauchĂ©e…20k en deça du budget. Et pas parce que le vilain employeur l’a nĂ©gociĂ©e. Il s’est contentĂ© de lui donner ce qu’elle-mĂȘme a demandĂ© rendue Ă  l’entretien de sĂ©lection. Elle n’est pas arrivĂ©e Ă  se positionner selon sa valeur juste.

Dans bien des cas, les attentes salariales sont une question d’attitude et de perception de nous-mĂȘmes, plus qu’une question de valeur absolue. Peu importe les arguments rationnels, le salaire disponible, le marchĂ©, nos compĂ©tences maĂźtrisĂ©es ou ce que nos bienveillants nous racontent.

Zut, l’avantage me semble Ă  l’homme ici. C’est dĂ©finitivement ce que je me dis quand l’un d’eux me lance, tout sourire, que mes honoraires sont peu Ă©levĂ©s.

MĂ J :
rĂ©plique d’@agentsolo : « @NatBertrand Votre billet rejoint une Ă©valuation que nous allons publier bientĂŽt. Une diffĂ©rence de 15K entre les h. et les f. chez les T.A »

+++

En extra:

Pour enfoncer le clou : Why you should hire moms
L’auteur a juste oubliĂ© de mentionner qu’elles risquent de demander moins cher en plus 😉

Truc, pour ceux, et surtout celles, qui veulent nĂ©gocier : Try this: Don’t ask what you want when you negociate.

Laisser un commentaire

2 Réponses sur “Homme, femme, argent.”

  1. Michael dit :

    Tiens donc. Ça me rappelle une de nos discussions. 🙂

    J’ai aussi remarquĂ© cette tendance chez les femmes.

    Peut-ĂȘtre que l’attitude des hommes serait aussi, parfois, Ă  rĂ©ajuster. Si votre dernier employeur vous payait trop pour le marchĂ© parce que l’environnement de travail Ă©tait pathĂ©tique et que le seul argument qu’il avait pour vous attirer Ă©tait justement le salaire, ce n’est pas mon problĂšme.

    Le salaire est donc un facteur de l’Ă©quation et ça, je pense que les femmes le comprennent mieux, qu’elles ont souvent une vision plus holistique de ce qu’on appelle « les conditions de travail ».

    Des fois, les gars comparent leurs salaires comme ils comparent leurs b….., et ça peut mener Ă  des nĂ©gociations salariales qui Ă©chouent pour de mauvaises raisons. Je prĂ©fĂšre parler de nĂ©gocier les conditions plutĂŽt que les salaires. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la fille (ou le fils) du fermier…

  2. Nathalie Bertrand dit :

    Michael, j’aurais bien aimĂ© te dire que nous ne l’aurons plus cette conversation, mais bon… Pour ton point sur les salaires + Ă©levĂ©s dans les environnements moins sains, je tends Ă  croire que ce « privilĂšge » s’applique tant aux femmes qu’aux hommes. Peu importe qu’on parle de salaire, ou de conditions, j’apprĂ©cie d’ailleurs ta nuance, le meilleur moyen d’obtenir ce qu’on veut/vaut, est d’ĂȘtre convaincu(e). La suite est alors souvent plus fluide. Simple principe de vente et de nĂ©go. Au fait, c’est quoi « leurs b… »? leurs bĂ©daines ou leurs bagnoles? 😉