Moi, j’aime la Gen Y

Oui oui, moi, la X, j’aime la GenY. J’aime les Yers parce qu’à mes yeux, ils sont l’incarnation du why not et du vivre le moment présent. Deux thèmes chers à mon coeur, avec lesquels ma génération a souvent du mal. Moi, j’aime la GenY, parce qu’elle est allumée, créative, productive, curieuse et insouciante. Sa confiance en elle frôle l’arrogance et elle ne s’accroche pas les pieds dans les conventions. Bien que ça puisse la rendre cavalière à l’occasion.

En fait, j’aime la GenY pour les mêmes raisons que ma génération en arrache avec elle. Particulièrement les gestionnaires. Pourtant, quand on y regarde de plus près, cette génération possède des qualités fort utiles à l’industrie des comm-marketing. Certains annonceurs en télécom l’ont d’ailleurs saisi, vus certains postes clés qu’ils confient aux jeunes. Ce qui est peut-être une autre source de frustration pour les X qui ont attendu si longtemps pour se voir confier des responsabilités : « Dans not’ temps, on faisait not’ temps! » Mais…les temps changent. Toujours.

Je crois bien que de mieux connaître et aussi, apprendre à apprécier les Yers, serait bénéfique à plus d’une boîte. Encore faut-il le vouloir et y mettre les efforts. Donc du temps. Je reviendrai vous partager ce que j’ai compris de cette génération millénaire, question de voir si on peut mieux les estimer et qui sait, peut-être même les gérer. Pour le moment, voici une vidéo qui date de 2007. Elle décrit bien ceux et celles nés entre 1976 et 1994.

Et vous, ces Yers, ils vous inspirent quoi ?

Laisser un commentaire