Nul n’est prophète

Au proverbe : “Nul n’est prophète en son pays”, wiki ajoute qu’on “accordre moins de crédit aux paroles d’un proche, qu’à celles d’un étranger”. Dans une optique oganisationnelle, Jonah Lehrer a dit, en direct de Cannes : “Outsiders are best positioned to solve problems”.

Mon expérience en conseil le confirme, un regard extérieur est plus aiguisé et les paroles d’une outsider sont entendues et considérées avec plus d’ ouverture. Un constat qui s’applique à de nombreuses disciplines, pas qu’à la gestion des talents, évidemment.

À chaque mandat, j’entends ce genre de remarque de la bouche de mes clients et/ou de leurs employés :

“Ce que tu me décris, aucun employé aurait pris soin de me le communiquer. Et si l’un d’eux avait eu le courage, j’aurais probablement pas entendu.”

“Ça me fait drôle de voir mon boss considérer ce que tu dis, fallait bien que ça vienne d’une étrangère.”

Les plus fréquentes :
“Comment ça se fait que j’ai pas vu ça avant donc ?”
“Comment ça se fait que je l’ai pas fait avant donc ?”

Ce que ces commentaires signifient n’a rien à voir avec la capacité des gens à régler leurs enjeux de l’interne, malgré ce que dit Lehrer. De plus, la lucidité dans une organisation est souvent beaucoup plus grande qu’on choisit de le croire.

Toutefois, des freins sont là. Comme le manque de courage ou les enjeux personnels qui provoquent une forme de silence ou une banalisation. Le manque de confiance aussi. En soi, en son collègue, en son patron ou son employé. S’ajoute à cela la peur de décevoir ou de blesser, et celle de vivre un conflit. Elle est très forte et répandue la peur du conflit.

Parce que les enjeux divers font obstacle, que les intérêts biaisent les lectures et immobilisent, une présence détachée peut faire toute la différence. Un regard vierge posé sur soi pousse à voir différemment. Et dans le même élan, on pense autrement. Une présence de l’extérieur incite à agir aussi, comme si elle venait avec une forme de discipline. Minimalement, elle peut être un appui.

Les revirements d’énergie et d’engagement qui émergent lors de mes mandats sont à tout coup, un réel plaisir à constater.

Laisser un commentaire